Le street style à la semaine de la mode à Paris : des costumes de bonhomme de neige aux looks artistiquement défaits

street style

Le style chic de la rue à la Semaine de la mode de Paris est l’un des principaux points forts de l’événement.

Phil Oh, le photographe de Vogue, s’enthousiasme pour les « jeunes cool parisiens » qui arrivent en masse à chaque défilé, avec l’allure des fashionistas.

Élégante, mais quelque peu rigide dans ses codes, la mode dans la capitale française tend à dicter les normes de style, ce qui signifie que s’habiller à Paris tend à suivre un chemin prévisible et sophistiqué.

Ce n’est pas le cas cette saison, peut-être qu’après avoir été confinés par la pandémie, beaucoup s’amusent à se déguiser, qu’il s’agisse d’une femme sur la Place Vendôme, habillée de la tête aux pieds d’imperméables vert vif ou de la personne vue à l’extérieur du défilé Loewe portant une tête de bonhomme de neige géant.

Ailleurs, les looks sont passés du beau, un homme en costume croisé, cape et bijoux de revers, au sans-gêne, comme l’ont montré deux filles devant le siège de Céline. Vêtue d’une mini-jupe, d’une veste en cuir surdimensionnée et de bottes de cow-boy, et coiffée d’une manière artistiquement désordonnée, une fille en particulier était la quintessence du cool.

Le rose shocking a été repéré, porté par des hommes et des femmes, ainsi qu’une veste vert riche qui était accompagnée de son propre jouet Groot. Un adolescent, quant à lui, a été vu dans une cagoule tricotée avec des oreilles de chat, et attendait, selon lui, de voir quelles célébrités séjournaient au Ritz Paris.

Alors que beaucoup ont opté pour l’exhibitionnisme, une hijabie aperçue sur la Place Vendôme a démontré qu’il était possible d’être à la hauteur tout en s’habillant modestement, tandis qu’une participante plus âgée s’est amusée avec un manteau long comme le sol, apparemment fabriqué à partir d’un sac de couchage matelassé.

Au cours des dernières 24 heures, nous avons vu des paillettes, des costumes de safari, des teintes pastel, des chaussures en fourrure, des cagoules, des cheveux rouge vif et même un demi bonhomme de neige dans les rues de Paris. En d’autres termes, un jour comme les autres à la fashion week.