L’homme a ses limites quels qu’en soient les facteurs, essentiellement les problèmes de santé ou l’évolution de l’âge. Face à cette réalité inévitable, des mesures humanitaires régies par des lois conformes et applicables dans toutes les sociétés ont été établies, entre autres un service complet d’aide ménagère. Pas uniquement pour les personnes âgées, les aides à domicile interviennent également auprès des handicapés, des souffrants chroniques ou toute autre personne ayant une incapacité imminente à s’occuper d’elle et de son foyer. Généralement, la majeure partie des aides à domicile sont des sujets féminins, car la femme est plus reconnue pour son caractère doux, attentionné et réactif.

Un engagement de service continu

Afin de pouvoir aider l’autre, il faut avant tout être bien dans sa tête et bien dans sa peau. Le métier d’aide à domicile requiert bien plus qu’une prise de responsabilité : en effet, la vie quotidienne de la personne qui accueille est strictement entre les mains de l’aide à domicile. En ce sens, l’aide à domicile se charge de toutes les tâches ménagères tous les jours qu’elle restera auprès de son employeur : la lessive, le repassage, le ménage (nettoyage et maintien de l’ordre à la maison), les courses, la préparation des repas, l’entretien des aires extérieures, etc. D’autres attributions plus intimes lui sont également données : aide à la toilette (habillage, déshabillage, aide au bain), commissions d’ordre administrative (récupération de pensions, retrait de liquide à la banque, diverses formalités de retraite…).

Une approche relationnelle

En plus d’assurer le côté ménager, l’aide à domicile tient aussi un rôle émotionnel très important. Vouée à des personnes entre autres inaptes et vulnérables, elle se doit d’être à l’écoute et de rester aimable face à toutes les situations, même les plus désagréables. Elle est aussi sollicitée à divertir son employeur, à lui donner le sourire avec des activités simples telles que la lecture, les petites blagues, les jeux de société, etc. La vieille personne ou la personne malade doit, avec l’aide à domicile, se sentir intérieurement paisible et vivre dans un cadre confortable.

Pin It on Pinterest

Share This