Kavak prévoit le lancement de GCC avec un investissement de 130 millions de dollars

Kavak

La plateforme mexicaine de voitures d’occasion Kavak prévoit d’investir 130 millions de dollars au cours des deux prochaines années dans le CCG pour construire la plus grande opération de voitures d’occasion du Golfe après sa fusion avec l’acteur régional Carzaty .

Le concessionnaire latino-américain de voitures d’occasion, qui est présent dans 10 pays, dont le Mexique, le Brésil, l’Argentine et la Turquie, lancera initialement ses opérations aux Émirats arabes unis et à Oman comme première étape de ses plans d’expansion dans le CCG, suivi par l’Arabie saoudite, a déclaré la société dans un communiqué mercredi.

L’opération de voitures d’occasion de Kavak dans la région du Golfe emploiera plus de 1 000 personnes et comprendra les plus grands centres de reconditionnement de véhicules du CCG, a-t-il déclaré.

Top 5 des voitures d’occasion aux EAU

« La région du CCG représente une énorme opportunité inexploitée pour Kavak », a déclaré Carlos Ottati, directeur général mondial de Kavak.

Le marché des voitures d’occasion des Émirats arabes unis a connu une croissance sans précédent en 2021 et devrait croître à un taux annuel composé de 8,3 % de 2021 à 2025, selon un rapport de la plateforme de données Research and Markets.

Plus d’un million de voitures d’occasion devraient être vendues dans le pays d’ici 2025, selon le rapport.

La pénurie mondiale de micropuces, qui a affecté l’offre de voitures neuvesstimule la demande de voitures d’occasion , a-t-il déclaré.

Kavak a investi dans la construction d’un centre client de 15 000 mètres carrés à Festival Plaza, à Dubaï. Lorsqu’il sera pleinement opérationnel, il emploiera 150 mécaniciens et employés et aura une capacité mensuelle de 1 300 véhicules, a indiqué la société.

Lors du lancement de ses opérations en Arabie saoudite, Kavak prévoit de construire un hub client de 15 000 mètres carrés à Riyad.

Toutes les voitures gérées par Kavak subiront une inspection en 240 points avant d’être achetées, a-t-il déclaré.

Fondée en 2016 par M. Ottati, Kavak est une place de marché axée sur la technologie et les données pour les voitures d’occasion. La société a une valorisation de 8,7 milliards de dollars et est soutenue par des acteurs du capital-risque tels que SoftBank, General Atlantic et Tiger Global, entre autres.

Sixième concessionnaire automobile au Mexique, il prétend être la start-up la plus précieuse d’Amérique latine avec 7 000 employés, un inventaire de plus de 30 000 voitures et 75 centres opérationnels. Elle achète des voitures d’occasion, les répare et les revend.

En juillet, elle a annoncé un investissement de 180 millions de dollars pour s’étendre au Chili, en Colombie et au Pérou, ainsi qu’en Turquie, sa première entreprise en dehors de l’Amérique latine.

Le marché a également déclaré avoir signé des accords de financement avec HSBC, Goldman Sachs et Banco Santander d’une valeur de 810 millions de dollars le mois dernier alors qu’il envisage d’étendre ses opérations.

Carzaty, fondée à Oman fin 2018 par Hassan Al Lawati et Marwan Chaar, utilise des données propriétaires et des informations sur le marché pour acheter des voitures spécifiques qui sont demandées mais rares. L’entreprise effectue des contrôles rigoureux et reconditionne les voitures avant de les vendre.

La start-up a levé environ 5,5 millions de dollars en fonds propres auprès d’investisseurs stratégiques et de premier plan, y compris la branche de capital-risque d’IDO Investments, le fonds souverain du gouvernement d’Oman.

« Les normes de qualité sont devenues le point de discordance le plus élevé sur le marché mondial des voitures d’occasion », a déclaré M. Chaar, qui est désormais nommé co-directeur général de Kavak GCC.

« La région du CCG offre une vaste opportunité d’apporter une expérience utilisateur transparente et de haut niveau pour l’achat et la vente de voitures d’occasion. »

Un investissement du gouvernement omanais a aidé Carzaty à jeter les bases de son entreprise localement et à s’étendre aux Émirats arabes unis, qui a servi de rampe de lancement à l’échelle, a ajouté M. Al Lawati, qui sera également codirecteur général de Kavak GCC.